Skip to main content

Posts

Featured

Lamentations post-FICFA

J'ai d'abord pensé appeler ce dernier texte : Retour vers le FICFA. Comme une joke plate avec Back to the Future, mais même moi je ne l'ai pas ri.

On ne rit pas du temps qui passe!

Je me sens dépassé par le temps, je le sens qui me joue des tours. J'ai toujours l'impression d'en avoir assez, du temps, jusqu'à ce que le FICFA se termine. Mais je me sens comme Augustin d'Hippone, quand il dit : « Qu'est-ce donc que le temps ? Si personne ne me le demande, je le sais ; mais si on me le demande et que je veuille l'expliquer, je ne le sais plus... »

J'aime mieux vivre avec des regrets qu'avec des remords, mais idéalement ni avec l'un ni avec l'autre. Pourtant. Je regrette d'avoir manqué la séance Objectifs obliques. C'est la pire chose au monde que de manquer l'évènement que tu avais envie de voir, où tu t'attends à quelque chose de prodigieux. Parce que c'est le genre de soirée où tout peut arriver.

Il y avait se…

Latest Posts

Le VAM au-delà du cinéma... Rémi Belliveau

Minuashu (« c'est beau », en innu)

Le VAM au corps

Pourquoi la soirée vole